Bague de mariage de luxe : une étape fondamentale pour matérialiser les noces

Connect Smart Drive > Célébration de noces > Bague de mariage de luxe : une étape fondamentale pour matérialiser les noces
bague de mariage de luxe : un mythe devient réalité
Share

Dans beaucoup de cultures, la bague de mariage de luxe ou alliance est primordiale. Elle symbolise l’union entre deux personnes de sexe différent par les liens sacrés du mariage. C’est en effet par ce signe notable et distinctif que les mariés se promettent fidélité et montre leur volonté de vivre en commun. 

A l’aube de la décennie 2020, les coutumes n’ont pas changé. Et que l’on soit laïc ou animé par la croyance ou le sentiment religieux, la bague de mariage de luxe revêt une évidence capitale autant pour l’homme que pour la femme. Peu importe le prix, elle concrétise l’accomplissement d’une vie à deux.

Nous dirons même que même les unionles plus modestes feront passer avant tout cette exigence traditionnelle pour marquer leur union. Bien que l’usage de la bague de mariage de luxe soit largement répandu, elle est unanimement imposée par les mariés eux-mêmes pour signifier à autrui le fruit de leur amour.

L’alliance de mariage : à quel doigt se porte-t-elle ?

C’est effectivement une question qui fait débat. Cependant, une chose est certaine, la bague de mariage de luxe se porte à l’annulaire. Il y a ensuite une divergence selon les cultures quant à la sélection de la main avec des pratiques bien ancrées selon le type de religion. Si en France, la coutume veut que la bague de mariage soit présente à la main gauche. Le culte protestant nous signifie le contraire. D’autres pratiques religieuses comme le judaïsme vont même au cours de la cérémonie faire passer l’alliance de la main droite vers la main gauche.

Bref, dans le respect de la culture de chacun, la bague de mariage revêt une importance capitale. D’ailleurs une petite anecdote datant de l’antiquité grecque trouve une origine sur le port de la bague de mariage à l’annulaire.

En effet, la culture hellénistique considère que ce doigt précis possède une veine directement reliée à l’organe vital fondamental : le cœur. Qualifiée de « vena amori », la raison l’a emporté et l’annulaire est donc avec le temps devenu le doigt de prédilection pour symboliser l’amour à l’aide d’un anneau.

Bague de mariage de luxe en or jaune ou en or blanc : où en est-on de cette concurrence joaillère ?  

Depuis le début de l’humanité, les bagues ornementales ont pris des formes bien différentes. Les premières traces en Tchéquie ou en Anatolie notent l’observation de bagues en fer, en cuir voire en ivoire. Cependant, cet ancêtre de la bague de mariage de luxe aurait plus l’apparence des chevalières pour homme.  Ayant une qualité sublime ou servant de monnaie d’échange, la symbolique a fini par l’emporter avec pour us et coutume:le sacrement du mariage.

A l’heure actuelle, le métal précieux qui ornera la bague semble être une discussion très engagée par les futurs époux pour célébrer leurs noces. 

De plus, on s’aperçoit qu’à ce jour, la fabrication orfèvre sur mesure reprend le dessus. Cette pratique marque la volonté du couple de posséder une copie unique qui permettra de se donner de l’importance en se différenciant des modèles standardisés.

Dans une logique similaire, on se rend compte que le choix d’une voiture originale comme une limousine mariage suit aussi cette tendance.

Alors bague de mariage de luxe en or jaune, blanc ou platine, où en est-on à l’heure des mariages en 2020 ?

L’or jaune s’impose toujours mais semble perdre de la vitesse au profit de l’or blanc. Et cela s’explique principalement par plusieurs facteurs parmi lesquels : 

  • La montée en flèche de l’or blanc dans les tendances de mode vestimentaire actuelle
  • Une discrétion affichée avec un alliage moins brillant mais toutefois plus élégant
  • Un goût beaucoup plus affichée chez les jeunes couples.

Le choix entre la bague de mariage en or jaune et blanc serait donc au final une question générationnelle bien que les deux se valent. D’autres paramètres s’offrent aux futurs époux et dépendent de critères financiers.

Nous citerons l’exemple des bagues 

La bague de fiançaille dans le régime juridique français :  un débat passionné et passionnel 

Bien que la bague de fiançaille revête une valeur moins importante que la bague de mariage. Le droit civil français et plus particulièrement le droit de la famille s’est penché sur le sujet. C’est une autre facette de la joaillerie orfèvrerie moins connue. Mais qui constitue un véritable savoir dans la thématique des bijoux de famille.

Si les divorces ou séparations de fait deviennent récurrentes en France, le mariage pour beaucoup de personnes symbolisent toujours l’union et l’espoir de perpétuer le nom de famille dans le temps.

C’est ainsi que la bague de fiançaille cette fois-ci a fait l’objet de décisions de justice pour le moins surprenantes. La jurisprudence a statué sur ce point en donnant tort ou raison pour la restitution du bien en fonction de la casuistique et des faits matériels.

Et ceci peut se comprendre pour des raisons essentielles :

  • La forte valeur sentimentale du bien en soi
  • Une propriété familiale qui se transmet de mère en famille ou de mère en belle-fille
  • Un présent ancien prédestiné à devenir une bague de mariage de luxe de génération en génération et dont le coût est significatif.

Dans les situations les plus heureuses, la bague de fiançaille finit toujours par être remplacée par une bague de mariage de luxe. Mais dans le cas contraire : dans quel sens vont les décisions de justice ?

L’arrêt de principe en la matière a été rendu par la 1ère chambre civile de la Cour de Cassation le 20 juin 1961. La décision rendue estime que si la bague de fiançaille est un bijou de famille, la règle veut qu’elle puisse être restituée à l’issue d’un jugement preuve à l’appui en cas de séparation des concubins.

Les seules exceptions sont la rupture fautive venant du donateur ainsi que sa mort qui autorise la fiancée à garder la bague en souvenir du défunt.

Hormis ce cas particulier concernant la bague de fiançaille, le Code civil stipule que « toute donation faite en faveur du mariage sera caduque si le mariage ne s’ensuit pas. » (article 1088 du code civil).

Ainsi la promesse et l’organisation de mariage à travers l’achat d’une bague de fiançaille est implicitement reconnue comme une phase initiale conduisant à se dire « oui » dans le futur. 

Comment devenir le VTC Cannes idéal dans l’une des villes les plus riches de France ?Festival de Cannes 2021 : faites le choix du bon prestataire événementiel et logistique

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

hello.